Lore & Legacy : Patéra, la Cité du Cratère

Lore & Legacy : Patéra, la Cité du Cratère

L’article d’aujourd’hui est dédié à un lieu majeur de l’univers de Lore & Legacy : Patéra, la Cité du Cratère. Les principales routes commerciales sillonnant le continent d’Énélysion se croisent dans cette ville marchande. Patéra abrite également la Commanderie de la Guilde des Francs-Lanciers, et sera le point de départ de nombreuses aventures.

Fondation

Il y a un peu plus d’un siècle, la région centrale de l’Énélysion Septentrional s’était morcelée en une multitude de principautés et baronnies, contrôlant jalousement leurs territoires. Certaines de ces cryptarchies, confrontées à leur manque de ressources naturelles, commencèrent à se livrer au pillage et au banditisme. Elles s’en prirent notamment aux caravanes marchandes terrestres sur la route des Grands Lacs. Affaiblies par des années de conflits, les grandes nations empyréennes n’étaient pas en mesure d’assurer la protection de ces marchands. Ils devaient donc sacrifier une grande part de leurs profits pour faire appel à des mercenaires.

La région du Grand Cratère était alors l’une des plus dangereuses. Aride et désolée, elle n’offrait guère de refuges. Jusqu’à ce que le Consortium, un collectif de marchands mené par l’ælfyn Merkor Aranai, décide d’établir un caravansérail fortifié à l’intérieur du cratère lui-même. Le caravansérail attira d’autres marchands, et petit à petit évolua en une véritable petite ville.

Le cœur du continent

Alors que le reste du monde se remettait péniblement d’une longue période de chaos, la prospérité de “la Cité du Cratère” était comme un phare dans l’obscurité. Ce n’était désormais plus seulement une halte, mais un véritable carrefour commercial. Tandis que la cité grandissait, l’artisanat et l’agriculture s’y développèrent également. De simple alliance de marchands, le Consortium se mua en conseil municipal.

Lore & Legacy : Patéra, la Cité du Cratère
« Patéra » par Jean-Mathias Xavier.

La position centrale de Patéra — au propre comme au figuré — devint officielle un demi-siècle après sa fondation avec la tenue du Grand Symposium. Ce colloque réunit des représentants des principales nations empyréennes. Ils y décidèrent d’adopter un calendrier et une monnaie commune, le tael, ainsi qu’une langue dédiée à la diplomatie et au commerce : l’énélys.

Patéra aujourd’hui

Depuis lors, la cité n’a cessé de grandir, attirant, par sa réputation de havre de paix et de stabilité, une population bigarrée. Humains, ælfyns et dakti forment le plus gros des citoyens. Agamides et orcs y sont plus rares, leurs modes de vie traditionnels n’étant pas urbains. Si les différents peuples cohabitent en relative bonne intelligence, des enclaves communautaires se sont formées, et sont parfois le centre de tensions raciales. Quelques décennies de prospérité ne sauraient effacer comme par magie des siècles de conflits… Et l’essor de Patéra suscite bien des convoitises, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du cratère.

Patéra, son histoire, ses quartiers, ses factions et ses personnages emblématiques sont détaillés dans le livre de base de Lore & Legacy.

Partager :

One thought on “Lore & Legacy : Patéra, la Cité du Cratère

Laisser un commentaire