Lore & Legacy

Lore & Legacy

« Aventurière humaine » par Pierre Le Pivain.

Quelque part dans les tréfonds de la galaxie que nous nommons Voie Lactée, au cœur d’un nuage tourbillonnant de poussière cosmique éclairé par la lumière bleutée d’une lointaine et gigantesque étoile, se trouve un monde fantastique appelé Empyrea. Au fil des millénaires, plusieurs espèces s’établirent sur cette mystérieuse planète.

Si ces peuples savent que leurs origines sont à chercher auprès d’astres lointains, aucun ne se souvient avec précision d’où il est venu, ni des circonstances de son arrivée. Du passé de leur race avant d’arriver sur Empyrea, il ne leur reste que de vagues légendes, quelques noms à la résonance atavique, et des artefacts à l’utilité désormais oubliée. La science qui a autrefois permis le voyage intersidéral est perdue ; ici et là gisent les carcasses d’anciens vaisseaux, sur lesquels la nature a repris ses droits. Tous leurs composants de valeur ont trouvé un nouvel usage au sein des cités et villages établis à la surface d’Empyrea par les descendants de leurs équipages… Empyrea illustre la troisième loi du grand romancier Arthur C. Clarke, “Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie”.

Lore & Legacy est un jeu de rôle sur table de science-fantasy se trouvant au croisement de multiples sources d’inspiration. Il y a d’abord les bandes dessinées de l’époque Métal Hurlant, et notamment les œuvres des géants que sont Mœbius, Philippe Caza et Philippe Druillet. Citons également les aventures spatio-temporelles de Valérian et Laureline de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières ; la saga Star Wars de George Lucas, bien sûr, qui déjà en son temps transposait le récit chevaleresque dans l’espace ; l’œuvre de Catherine Lucille Moore, et notamment les aventures de Northwest Smith et Jirel de Joiry ; les romans, inédits en français, de Geary Gravel, comme The Fading Worlds, The Dreamwright et The Shadowsmith… Plus récemment enfin, la récente et excellente série She-Ra et les Princesses au Pouvoir dirigée par Noelle Stevenson.

Mais la principale inspiration de Lore & Legacy est sans aucun doute à chercher du côté des jeux vidéo. J’ai grandi avec des titres mélangeant fantasy et science-fiction, comme Phantasy Star, Wizardry, Chrono Trigger… et surtout les premiers épisodes de Might & Magic, en particulier le diptyque du Monde de XEEN (Clouds of XEEN et Darkside of XEEN).

C’est cette ambiance particulière, où il était possible d’équiper un pistolet-blaster pour aller affronter un dragon-liche dans un sombre donjon, que j’ai voulu retrouver avec ce jeu 🙂

La sortie de Lore & Legacy est prévue à l’été 2020, en PDF et Impression à la Demande sur Lulu.